13 septembre 2021

Portraits d’étudiant.e.s IVADO – Anaïs Babio

Notre initiative « Portraits d’étudiant.e.s IVADO » consiste à partir à la rencontre des étudiant.e.s de notre communauté pour faire connaître leurs parcours, leurs motivations et leurs ambitions ! Nous avons interrogé Anaïs Babio, étudiante en 3ème année de Mathématiques Appliquées et Calcul Scientifique à l’école d’ingénieurs Sup Galilée (France) et boursière IVADO « Des données pour raconter ».

  • Peux-tu te présenter en quelques mots?

Je suis Anaïs BABIO, j’ai 21 ans et je suis actuellement étudiante en 3ème année de Mathématiques Appliquées et Calcul Scientifique à l’école d’ingénieurs Sup Galilée (France). J’ai en effet toujours nourri un grand intérêt pour les mathématiques, leurs applications concrètes et leurs impacts sur le monde dans lequel nous vivons.

  • Quel est ton parcours?

J’ai eu un parcours disons linéaire guidé par une soif de connaissances dans le domaine des applications mathématiques. En effet, après l’obtention de mon baccalauréat scientifique, j’ai effectué deux années de classe préparatoire aux grandes écoles d’ingénieurs avant d’intégrer à l’issue d’un concours l’école Sup Galilée. En parallèle de ma première année d’ingénieure, j’ai obtenu une licence en Modélisation et Ingénierie Mathématique à l’Université Sorbonne Paris Nord. Au cours de ma deuxième année d’école d’ingénieurs, j’ai eu l’opportunité d’effectuer un échange académique au sein de l’Université de Montréal, en Finance Mathématique et Computationnelle, ce qui m’a permis d’obtenir la bourse de stage « Des données pour raconter » offerte par IVADO.

  • Qu’est-ce-qui t’a motivé à t’orienter en intelligence numérique ?

L’intérêt pour ce domaine m’est venu au début de la pandémie de coronavirus. En effet, l’utilisation faite de l’intelligence numérique pour obtenir des informations telles que la modélisation du taux de victimes engendrées par l’épidémie de Coronavirus au cours du temps et en fonction du pays m’a séduite. J’y ai ainsi vu l’importance de l’intelligence numérique et de ses applications aussi bien dans le domaine médical que social. L’intelligence numérique représente donc aujourd’hui un domaine incontournable.

  • Sur quoi travailles-tu dans le cadre de ton projet de recherche?

Mon projet de recherche actuel porte sur la quantification des incertitudes dans un modèle de risque frasil. Ce projet de fin d’étude est réalisé au sein du Laboratoire National d’Hydraulique et de l’Environnement du groupe Electricité de France. Du fait de son adhérence aux grilles de préfiltration des stations de pompage des centrales de production électrique, le frasil limite le passage de l’eau nécessaire au circuit de refroidissement et représente ainsi un énorme risque. Cette étude a donc pour but d’analyser les différents paramètres qui sont sources d’incertitudes et d’évaluer l’impact de ces derniers sur la réponse du modèle vis-à-vis du risque frasil. Cela est fait à travers l’analyse de données relatives au frasil, de son ensemencement à sa croissance.

  • Quelles qualités te sont utiles dans ce projet?

Pour la réalisation de ce projet, il est important de faire preuve de rigueur, de patience et d’un esprit critique. La rigueur scientifique permet de mener à bien une étude. Elle permet d’assurer l’exactitude et la précision dans les résultats. La patience et la rigueur vont de paire : pour obtenir de bons résultats, il faut savoir être patient. D’autant plus que dans le domaine de la recherche, il est important d’essayer sans relâche de nouvelles méthodes, de nouvelles solutions qui ne seront parfois pas les bonnes pour aboutir au meilleur résultat.

  • Quelles sont tes ambitions pour l’avenir?

À l’issue de ma formation, je désire continuer à utiliser l’intelligence numérique pour répondre à des problématiques industrielles ayant une portée sociale et environnementale.

  • As-tu une ressource à partager?

Je conseillerai le livre « La brève histoire de ma vie » de Stephen Hawking, qui relate sa biographie et livre un message poignant d’espoir et rempli d’émotions.

  • Quels sont les défis que tu rencontres durant ton cheminement académique?

Le principal défi est le choix du parcours, surtout quand on a l’esprit curieux. Il est difficile de s’en tenir à un choix parce qu’on est attiré par tout. On ressent l’envie de tout explorer.