Cette page dédiée présente l’un des thème / domaine stratégique actuellement en discussion dans le cadre de notre Programme de financement de recherche stratégique. L’ensemble des thèmes / domaines en discussion est indiqué sur la page du programme. Chaque page dédiée (y compris celle-ci) peut être à un niveau de détail et de maturité variable. Pour participer à la discussion sur ce thème ou en proposer de nouveaux, veuillez utiliser ce formulaire. Si vous souhaitez être tenu.e au courant des développements autour de ce thème / domaine, inscrivez-vous ci-dessous.

Développement durable : Le rôle de la finance responsable

Description et justification du domaine

Les objectifs de développement durable (ODD), établis par les Nations Unies, sont un ensemble de 17 objectifs mondiaux conçus pour être un plan directeur pour réaliser un avenir meilleur et plus durable pour tous. Ces objectifs gravitent autour des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) définis dans les principes pour l’investissement responsable des Nations Unis. Le secteur financier et des investissements joue un rôle central dans l’activité économique mondiale et fait partie active de l’élaboration des recommandations et standards autour des facteurs ESG dans le cadre des ODD. La définition des méthodologies et processus d’évaluation et de divulgation des impacts ESG des entreprises et des investissements est au centre de cet exercice. Les sources principales d’information nécessaires à la compréhension de l’impact ESG d’une entreprise se trouvent dans des rapports financiers, pour la plupart publiés sur une base volontaire. Ces informations sont figées dans le temps et souvent biaisées. Une autre source se trouve dans l’empreinte digitale que ces activités ou investissements laissent derrière dans un monde connecté. L’intelligence artificielle, et plus particulièrement le domaine de traitement du langage naturel, de l’intelligence documentaire et d’extraction de l’information, peuvent être mises à contribution dans la capture, évaluation et divulgation de ces facteurs. Tout cela fait de ces enjeux un thème de recherche stratégique pour le Québec dans la mesure où les sciences des données et l’intelligence artificielle pourront transformer la façon dont les empreintes ESG, et leurs impacts dans la chaîne de valeur long-terme, sont mesurés et divulgués. Des questions d’explicabilité, de prédictions temporelles à partir des données alternatives et de leurs représentations enrichies devront être adressés aussi bien du point de vue appliquée que théorique pour contribuer de façon positive à l’effort mondial d’alignement avec les SDD. Ces enjeux seront clés aussi dans les efforts actuels ou l’écosystème de Montréal cherche activement à se positionner comme un contributeur important dans ces discussions au niveau mondiale. Des organisations, comme Finance Montréal, qui joue un chef de file dans l’orchestration de l’écosystème autour ces objectifs, des joueurs clés comme CDPQ, avec ses deux missions, multiplient ensemble leurs efforts pour positionner Montréal et le Québec comme pôle incontournable de la recherche en finance responsable. De plus, ces efforts cherchent à bâtir sur l’écosystème en intelligence artificielle déjà consolidé à Montréal pour dessiner un élément différentiateur dans la scène mondiale où l’Europe prend le lead en matière de finance responsable.

Ajout 15/07 : Ce thème de recherche viendra renforcer la place de Montréal et du Québec comme pôle mondial en innovation ESG, et s’intègre dans le cadre des ODD de l’ONU qui font partie du plan d’action de plusieurs firmes d’investissement au Canada et à l’international. En effet, dans un contexte où Montréal prend un rôle de chef de file mondiale dans la recherche responsable en intelligence artificielle grâce à ses écosystèmes de recherche et innovation responsable, le secteur financier se distingue avantageusement comme leaders en matière d’investissement responsable en Amérique du Nord en misant notamment sur l’innovation en IA comme élément différenciateur. Il est donc crucial de mettre à profit l’expertise unique au monde présente au Québec. Ce projet permettra de faciliter l’échange des connaissances. La recherche collaborative entre l’écosystème d’innovation et recherche en IA et le secteur des investissements pourrait donc se faire de façon systématique.

Ce projet de grande envergure requiert des forces multidisciplinaires, et ouvre les portes à un nouveau profil scientifique qui pourra évoluer dans un milieu de gouvernance, de technologie, et de finance. Les formations et activités organisées dans l’objectif de diffusion des connaissances viendront assurer une relève scientifique avec les compétences techniques et l’expérience opérationnelle dans des projets d’innovation ESG, et feront du Québec un centre d’excellence et une référence dans le domaine.

Contexte

Mots-clefs : ESG, NLP, Sustainable development goals, responsible finance, Finance durable, Investissement responsable, Investissement ESG, Responsabilité sociale des entreprises

Organisations pertinentes :

  • Finance Montréal, OBVIA, EY, CDPQ, FRQNT, CRM, MEI, Fin-ML, GreFa, Algora Lab, CIRANO, Future Earth, Sustainability in the Digital Age, Clearsum, Novisto, EY, Société Générale, Lexrock AI, Axionable, FRSQC, CRSH, Desjardins, CDPQ, Finance-Montréal, etc.
  • GReFA (Groupe de recherche en finance responsable (Université de Sherbrooke); Chaire Desjardins en finance responsable; etc.

Personnes pertinentes suggérées durant la consultation : 

Les noms suivants ont été proposés par la communauté et les personnes mentionnées ci-dessous ont accepté d’afficher publiquement leur nom. Notez cependant que tous les noms des professeur.e.s (qu’ils soient affichés publiquement ou non sur notre site web) seront transmis au comité conseil pour l’étape d’identification et de sélection des thèmes stratégiques. Notez également que les personnes identifiées durant l’étape de consultation n’ont pas la garantie de recevoir une partie du financement. Cette étape sert avant tout à présenter un panorama du domaine, incluant les personnes pertinentes et non à monter des équipes pour les programmes-cadres.

Programmes-cadres potentiels

(pas de programmes-cadres potentiels pour le moment)

Documentation complémentaire

Ce thème a été d’intérêt aux regroupements d’expertises universitaires en intelligence artificielle en finance (réseau Fin-ML de l’Université de Montréal avec Prof. Manuel Morales), en investissement responsable (groupe de recherche GReFA de l’Université de Sherbrooke avec Prof. Franck Coggins), et en éthique délibérative de l’IA et de l’innovation numérique et analyse des aspects sociétaux et politiques de la société algorithmique émergente (Algora Lab du Mila avec Prof. Marc-Antoine Dilhac).

Finance Montréal, la grappe industrielle financée par le secteur financier et dont le mandat est de faire rayonner le Québec comme un centre d’innovation en matière financière, représente un partenaire principal. Sa participation renforce son ambition de faire de la finance durable un élément clé du développement et du rayonnement de l’industrie financière du Québec (voir l’information tirée directement du site web de Finance Montréal: https://www.finance-montreal.com/fr/ifd). Les activités de Finance Montréal visent à rassembler les acteurs de la place financière de Montréal et du Québec ayant à cœur une finance qui répond aux enjeux ESG, tout en recherchant des retombées positives pour l’économie et les communautés. Son ambition pour 2030: « Positionner Montréal et le Québec parmi les grands centres financiers à l’avant-scène internationale de la finance durable ». Finance Montréal contribuera à renforcer les collaborations entre les acteurs de l’écosystème ESG du Québec, à diffuser les retombées de ce projet à d’autres membres du milieu preneur, à aider à animer la communauté autour de projets précis pour faciliter la mobilisation des connaissances, et à donner une place à l’espace collaboratif dans le rayonnement international de Montréal comme place financière de premier plan en la matière.

D’autres institutions éducatives, comme Future Earth, ou Sustainability in the Digital Age, ont été sollicitées et ont de l’intérêt à ce sujet. De plus, l’OBVIA vient tout juste de financer un projet sous la direction du Prof. Marc-Antoine Dilhac et Prof. Manuel Morales, intitulé: « L’IA et la finance durable : Projet de co-construction des outils numériques d’aide à la recension, l’identification, la veille systématique et la dissémination de l’information en matière de responsabilité et transparence environnementale, sociale et de gouvernance des entreprises et des investissements. » Le CIRANO est aussi un centre qui reste proche de la discussion.

Du côté des partenaires industriels, on pourrait faire appel à l’ensemble du secteur financier québécois, c’est-à-dire ses institutions financières, qu’il s’agisse d’une banque traditionnelle ou d’une coopérative de crédit (financement responsable), d’une caisse de retraite (investissement responsable), d’une compagnie d’assurances (assurance durable) ou de banques d’investissements traditionnels, en immobiliers ou en capital de risque (investissement vert ou responsable). Ces institutions financières sont toutes appelées, à court ou à moyen terme, à intégrer dans leur gestion financière les facteurs ESG. L’amélioration des processus de production et de diffusion des scores ESG passe ainsi par une modernisation technologique en faveur d’un meilleur alignement des activités des acteurs du secteur financier avec les objectifs de développement durable de l’ONU.

La CDPQ est fortement intéressée par cette thématique, et des discussions sont en cours avec Société Générale, Desjardins, Ernst & Young, TransCanada Capital, et d’autres institutions financières. Une collaboration inter-compagnie est bien accueillie, ce qui démontre une volonté de collaboration et de partage de connaissance, dans un objectif économique bien défini.

De plus, plusieurs startups et petites entreprises développent des plateformes innovantes dans le même contexte de l’utilisation de l’IA dans l’évaluation des mesures ESG. Des projets sont déjà en cours avec certaines d’entre elles, et leur intégration éventuelle viendra renforcer l’innovation et la contribution des acteurs de l’écosystème québécois, et augmenter la concentration de l’expertise dans ce domaine, avec une vision de recherche et développement appliquée aux besoins de l’industrie financière.

Au niveau Canadien et international, ce projet vise à être inclusif, et à contribuer à différents volets à l’atteinte des ODD. La collaboration sera ouverte aux acteurs d’investissements, des animateurs de l’écosystème, mais aussi des régulateurs et des organismes internationaux. Les résultats prometteurs dérivant de ce projet seront présentés à des forums internationaux, et contribueront au rayonnement de Montréal et du Québec en matière de la croisée de l’IA et l’investissement responsable. L’ONU (en particulier, le UNEP Finance Initiative) et le Forum Économique Mondial seront ciblées dans les communications afin d’envisager un partenariat, et contribuer à affiner les documents de consultation à ce sujet

Intéressé.e? Entrez votre courriel pour recevoir les mises à jour en lien avec cette page :

Historique

30 juin 2021 : Première version

3 juillet 2021 : Ajout de noms de personnes pertinentes.

13 juillet 2021 : Ajout d’organisations et personnes pertinentes.

15 juillet 2021 : Ajout de compléments d’information et personnes pertinentes.

22 juillet 2022 : Compléments d’information section “Contexte” (mots-clefs, partenaires, personnes pertinentes)