Cette page dédiée présente l’un des thème / domaine stratégique actuellement en discussion dans le cadre de notre Programme de financement de recherche stratégique. L’ensemble des thèmes / domaines en discussion est indiqué sur la page du programme. Chaque page dédiée (y compris celle-ci) peut être à un niveau de détail et de maturité variable. Pour participer à la discussion sur ce thème ou en proposer de nouveaux, veuillez utiliser ce formulaire. Si vous souhaitez être tenu.e au courant des développements autour de ce thème / domaine, inscrivez-vous ci-dessous.

Faire converger transition numérique et transition écologique

Description et justification du domaine

L’univers numérique se développe de manière exponentielle depuis les années 2000, et est plus présent que jamais depuis le début de la crise sanitaire. Cette tendance risque d’être encore plus importante au cours des dix prochaines années, sous l’effet d’une multiplication sans précédent d’objets et d’utilisateurs connectés dans le monde. La transition numérique de notre société, bien amorcée mais encore pleine de promesses, peut fournir des outils précieux à mobiliser pour s’adapter aux conséquences de la crise écologique et accélérer la transition vers une société plus soutenable. Déjà aujourd’hui, les outils numériques peuvent améliorer l’efficacité énergétique des villes et bâtiments, nous aider à réduire le gaspillage alimentaire, à mieux consommer l’eau en agriculture, à revendre nos biens usagés ou encore à partager des lieux sous-utilisés. Mais le revers de la médaille ne peut être négligé : malgré les gains d’efficacité énergétique de cette industrie, la fabrication et l’usage de ses équipements vont faire exploser les émissions de gaz à effet de serre, au moment même où la lutte aux changements climatiques demanderait un effort drastique pour les faire diminuer. Il en va de même pour la consommation de ressources qui s’épuisent, comme les métaux précieux nécessaires à la fabrication de ces appareils que l’on renouvelle à une vitesse fulgurante. De ce fait, les effets négatifs de la transition numérique vont devenir un enjeu politique et social majeur alors même que les utilisateurs ne sont pas conscients de l’impact écologique de leurs consommations numériques.

Ce thème est stratégique pour plusieurs raisons:

  • Étant donné les stratégies de numérisation de la société québécoise et plus largement de la société canadienne, il est de plus en plus urgent de se projeter et de se demander à la fois comment accélérer le développement d’outils numériques au service de la transition tout en maîtrisant l’empreinte environnementale du secteur, qui est en voie d’exploser et qui risque de se heurter à des réalités matérielles et énergétiques de plus en plus significatives au cours des prochaines années.
  • S’il y a déjà des projets de recherche qui s’intéressent à l’utilisation de technologies numériques pour accélérer la transition écologique (visualisation des impacts des changements climatiques du MILA, réduction des besoins en éclairage ou en chauffage au sein d’Hydro-Québec etc.) l’empreinte environnementale des technologies numériques elles-mêmes n’est que très peu étudiée à l’échelle de la province.
  • Développer davantage l’expertise sur ce sujet permettrait au Québec de montrer la voie en termes de numérique soutenable et de développer un leadership local.

 

Contexte

Mots-clefs : Transition numérique, transition écologique

Personnes pertinentes suggérées durant la consultation :

Les noms suivants ont été proposés par la communauté et les personnes mentionnées ci-dessous ont accepté d’afficher publiquement leur nom. Notez cependant que tous les noms des professeur.e.s (qu’ils soient affichés publiquement ou non sur notre site web) seront transmis au comité conseil pour l’étape d’identification et de sélection des thèmes stratégiques. Notez également que les personnes identifiées durant l’étape de consultation n’ont pas la garantie de recevoir une partie du financement. Cette étape sert avant tout à présenter un panorama du domaine, incluant les personnes pertinentes et non à monter des équipes pour les programmes-cadres.

Organisations pertinentes :

  • Chemins de transition, démarche de mobilisation de connaissance rattachée au Vice Rectorat à la recherche de l’Université de Montréal, travaille directement sur le sujet. L’objectif est de proposer à la société québécoise des trajectoires possibles à l’horizon 2040 pour faire converger transition numérique et écologique. Son équipe prévoit avoir terminé ces chemins de transitions à l’hiver 2021: ils auront mobilisé plus de 500 experts, professionnels et citoyens à l’échelle de la province. Le comité d’experts du projet rassemble des représentants de plusieurs institutions et regroupements pertinents (UdeM, Insertech, ETS, Element AI/ServiceNow, Québec Numérique, McGill, SYNAIRGIS, SIA Partners). Ces travaux feront ressortir des besoins de recherche qui pourraient alimenter le programme-cadre proposé à Apogée Canada.
  • De 2022 à 2025, l’Université de Montréal souhaite maintenir son équipe projet afin de partager les travaux réalisés à l’écosystème numérique au Québec. Cette institution pourrait donc être un partenaire clé de ce chantier, en faisant remonter continuellement les besoins du terrain pour les traduire en sujets de recherche. Notons par ailleurs que le MELCC a déjà amorcé l’intégration de ce défi dans le cadre de la stratégie de développement durable à venir.
  • De nombreux partenariats stratégiques pourraient aussi être envisagés avec les acteurs qui s’intéressent à cette thématique (ex. Travaux du MILA sur l’IA au service de l’adaptation aux changements climatiques, programme CRSNG Foncer lié au sujet…)

 

Programmes-cadres potentiels

(pas de programmes-cadres potentiels pour le moment)

Documentation complémentaire

(pas de documentation complémentaire pour le moment)

Intéressé.e? Entrez votre courriel pour recevoir les mises à jour en lien avec cette page :

Historique

6 juillet 2021 : Première version

13 juillet 2021 : Ajout de personnes pertinentes

22 juillet 2021 : Ajout de personnes pertinentes